mercredi 27 octobre 2010

ce qu'il reste de l'atelier de ma mère ...







Les objets ont plus de chance que nous. Tirés d'un grenier, d'une cave, voire d'un débarras, on les expose parfois au grand jour et ils bénéficient du soleil, du vent, de la pluie.

Qui d'entre nous se réjouira d'avoir une seconde existence ? ....
(Ce qu'il reste Pierre Sansot)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire