mercredi 24 mars 2010

Partita à 6 Voix du 11 mars au 15 avril 2010







"Partita à 6 voix" •
34, boulevard Richelieu, à Rueil-Malmaison

Téléphone : 01 47 52 07 92

du lundi au vendredi de 10h à 20h, le samedi de 10h à 18h et le dimanche de 15h à 18h (fermeture les 23 et 24 mars)

Vernissage en musique le jeudi 18 mars à 19h30

Les artistes graveurs, lauréates des Salons de l´estampe 2008 et 2009 de l´association Graver Maintenant, ont carte blanche et composent une "Partita à 6 voix" en exposant ensemble à l’Ermitage, plusieurs de leurs oeuvres. 6 démarches, 6 univers, 6 variations en résonance.

Exposants : Brigitte Kernaléguen, prix Corot 2009 Véronique Laurent-Denieuil, prix Joop Stoop 2008 Claire Le Chatelier, prix Corot 2008 Juliette Mangenot, prix Graver Maintenant 2009 Isabel Mouttet, prix Ateliers Moret - Aciérage Manonviller 2008 Denise Pelletier, prix Ateliers Moret - Aciérage Manonviller 2009


La conception graphique des affiches et invitations a été réalisée par Eric Fourmestraux



Exposition Partita à 6 voix



Une exposition des lauréats c’est une belle occasion offerte d’exposer un plus grand nombre de gravures que dans une exposition collective habituelle. En fait c’est plus que cela ; c’est une aventure, une source de questionnements. On se retrouve avec des partenaires. Et cela fait du bien. L’isolement, le silence de l’atelier sont nécessaires pour avancer dans son travail mais la rencontre d’autres graveurs est importante aussi. Pour construire une exposition commune à 6 on éprouve le besoin de mieux connaître la démarche et l’univers des autres. On partage les ressentis du métier, la douceur des plaques, le velouté des papiers, les odeurs d’atelier. On partage les doutes, les variations de cheminement. On découvre que pour certaines les mots sont primordiaux que pour d’autres ils ne sont que légers accompagnements. On réfléchit à un accrochage qui présenterait six démarches, six univers différents et qui rendrait compte de la résonance de ces variations dans l’engagement commun en ce travail où le temps est autre. Vient l’envie d’élaborer un texte commun. L’éloignement de l’une d’entre nous de l’autre coté de l’Atlantique, incite à utiliser abondamment les mails, petites bulles d’air dans nos journées, nos nuits. Les mots abondants ou timides se complètent, rebondissent sur les écrans d’ordinateur. Les mots sont regardés avec soin autour des boissons d’un Starbucks Coffee à Paris. En final une belle partition de ces mots, envoyée du Canada, devient tout à coup le miroir de ce que chacune tenait à exprimer.



Dans le silence de l’atelier
le miroir des songes
rythmé de voyages intérieurs
dessine l’ouverture

trouées de lumière
champs d’ombre

le graveur
avec force et délicatesse
du bout des doigts
griffe, graphe
sa partition

du creux des mains
au cœur des langes
les six graveurs
interprètent une symphonie
en blanc et noir
en gamme multicolore

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire