vendredi 17 juin 2011

Livre d'heures ...



Lors de mon séjour à l'Hôtel Savoy, Lodz, Pologne j'ai chercher cette cour intérieure que même le garçon d'ascenseur me cachait, prétendant qu'elle n'existait pas. Heureusement que j'avais lu le roman de Joseph Roth qui installé là après la guerre l'avait décrite ... un côté gris, merveilleusement caché ... l'ombre efface telle quelque chose? ...

I didn't feel sleepy. The church bell beats repeatedly in the soft night. Upstairs I can hear footsteps, gently, soft, continuing, they must be footsteps of a woman- have those small ones gone so restlessly up and down the seven floor?What did she have? Joseph Roth, Hotel Savoy 111

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire